L’actu des Fallens Lillies

Les Fallens Lillies sont en forme, un teaser du EP ainsi qu’une vidéo à l’Atelier des Môles sont disponibles sur leur Facebook !

Fallen Lillies – Live 06/09/2014Concert à l’Atelier des Môles – Soirée MucoRock’

Posted by Fallen Lillies on mercredi 6 mai 2015

Please follow and like us:
error

IRON MAIDEN – Fear Of The Dark

Chers amis métalleuses et metalleux, j’ai le grand honneur de chroniquer un album de IRON MAIDEN, et ça ce n’est vraiment pas une mince affaire étant donné le génie de ce groupe. Je vais néanmoins essayer et vous donner mon avis sur l’album qui est sorti en mai 1992 avec le label EMI Records.

IRON MAIDEN est un groupe de légende. Ses membres ont su donner au groupe une histoire, un univers et surtout une image. L’iconographie est tout simplement incroyable. Chaque pochette d’album est une œuvre d’art. Fear Of The Dark ne fait pas exception à la règle et sa pochette à dominance bleu nuit est magnifique. Le livret comporte de très belle photographies des concerts et des membres du groupe, à savoir Bruce DICKINSON au chant, Dave MURRAY à la guitare, Janick GERS également à la guitare, Steve HARRIS à la basse et Nicko Mc BRAIN à la batterie.

url

Cet album possède à la fois des morceaux cultissimes et d’autres qui sont complètement tombé dans l’oubli. C’est comme il y avait plusieurs vitesses différentes dans le même album.

L’écoute commence avec le titre Be Quick Or Be Dead, C’est un titre hyper énergique qui donne la patate. Les riff sont directs et efficace. Le rythme est rapide. C’est pour moi l’un des quelques très bons titres sur cet album. Nous poursuivons avec From Here To eternity, titre très blues qui colle parfaitement aux cordes vocales de Bruce. Cela change des morceaux précédents et nous informe que le groupe n’a pas peur de tenter de nouvelles expériences musicales, partant parfois dans tous les sens.

Afraid To Shoot Strangers est très mélancolique, avec une intro très douce. C’est un morceau qui marque les esprits et qui ne laisse pas indifférent. Les guitares sont très subtiles, jusqu’à l’explosion de solos, superbes.

Le titre Fear is the Key est lui nettement moins efficace. Il fait bien partie de l’album mais ne restera pas gravé dans les mémoires comme certains autres morceaux. Childhood’s end est très agréable à écouter malgré les paroles hyper pessimistes. Il fallait bien une ballade sur l’album est ce sera Wasting Love, composée par Gers, on y découvre de très belles séries d’arpèges.

The Fugitive, Chains of Misery et The Apparition sont trois morceaux qui ne resterons pas dans les mémoires. Nous avons vraiment à faire à un album à deux visages et deux rythmes.  Judas Be My Guide, est un morceau de hard rock qui s’écoute pas trop mal. Weekend Warrior est énergique, assez sympa, cela donne envie d’aller boire une bière tiens!!!

Et enfin, le cultissime morceau que bons nombre de métalleux ont déjà hurlé, Fear Of The Dark, cela frôle tout simplement le génie. Je n’imagine pas combien de fois ce morceau a été joué où chanté à travers le monde, c’est tout simplement de la folie. Ce n’est pas rien si le groupe joue encore ce morceau sur scène, j’ai pour mémoire le splendide concert au Hellfest l’année dernière, où mes potes, moi et des milliers de personnes chantions, ou plutôt hurlions en cœur, bras dessus bras dessous cet hymne.

Je retiens donc de cet album les morceaux suivants Be Quick or Be dead, From Here To Eternity, Afraid To Shoot Strangers et bien sûr Fear Of The Dark.

Ce n’est pas le meilleur album du groupe, mais il contient tout de même des morceaux qui ne nous laisse pas indifférent. nous sentons que le groupe tente de nouveaux univers musicaux, mais cela reste tout de même du très très bon son.

Xena

Disponible en magasin

ou

Acheter le CD

Please follow and like us:
error

Melechesh « Enki »

Groupe complètement à part dans la scène Black Metal de part ses origines géographiques des début mais finalement pas si loin de ce que peuvent proposer les autres groupes.

images

Ce nouvel album vient définitivement les ranger dans la catégorie des groupes capables de se renouveler et de proposer des titres d’une puissance toujours supérieure !

« Enki » démarre sur les chapeaux de roues dès les premières notes « Tempest Temper Enlil Enraged » avec un brutal Black Metal que n’aurait pas renier Marduk.

Mais dès le second titre, on retrouve ces mélodiques typiques qui avait fait le succès de Melechesh sur « Djinn » ou « Sphynx ». Et que dire du très Thrashisant « Lost Tribes » sur lequel Max Cavalera vient poser quelques hurlements, surprenant mais carrément jouissif !

 

Cette influence Thrash, déjà présente sur le précédent album, donne vraiment une plus-value à la musique de Melechesh. Il est difficile de mélanger toutes les sonorités Metal (et Folk), mais le groupe y arrive à merveille.

Disponible en magasin

ou

Acheter le CD

Please follow and like us:
error

Tribulation « The children of the night »

J’avoue, pas besoin de me torturer, j’avoue tout ! JE NE CONNAISSAIS PAS CE GROUPE !

492537

Et bien je regrette car ils sont rares les CD que j’écoute en une fois sans éprouver un sentiment de longueur, voir d’endormissement ! Et ce nouveau Tribulation m’a vraiment tenu en haleine jusqu’au bout, à la manière d’un film dont on a hâte de savoir comment sera la fin. Et il y a du suspense, des rebondissements dans cet album !

3ème opus des Suédois, « The Children of the Night » se démarque, dès le début, de leurs précédents méfaits par une approche plus Heavy Rock dans leurs compositions. Ils arrivent à créer des atmosphères assez unique qui leur donnent ce coté très horrifique, digne d’un film de la Hammer, le titre « Strains of Horror » en est l’exemple parfait !

Malgré tout, cet album est résolument Heavy Metal ! des titres comme « Holy Libations » très Maindenesque, « The Motherhood of God » sentent bon la NWOBHM … mais avec une voix Black Metal, utile pour donner un coté plus sombre.

Un album parfait pour mettre en fond sonore lors d’une soirée d’Halloween.

Disponible en magasin

ou

Acheter le CD

Please follow and like us:
error

Les photographes à l’honneur sur Metal in Franche Comté

Hommes et femmes de l’ombre, c’est grâce à eux que notre site peut se vanter d’avoir des reportages photos de qualités ! Oui si on comptait que sur moi, ça serait pas gagné étant donné que j’aime bien aller dans le pit !

Alors si vous voulez voir leur travail, allez sur leur site

Pour Lola, c’est ici pour son site et ici pour sa page facebook

Et pour Yann, c’est sur sa nouvelle page facebook qu’on pourra retrouver son travail.

 

Please follow and like us:
error

Unleashed « Dawn of the Nine »

On ne peut que saluer une carrière aussi longue et bien remplie car Unleashed est tout de même là depuis 1989 ! Et il a sorti 12 albums, et je compte pas les démos, lives et autres Ep.

6133

Et on peut dire que « Dawn of the nine » s’inscrit en ce début d’année comme la sortie Death Metal ! Bon bien sur il n’aura pas la palme de l’originalité, Unleashed ayant pour habitude de reprendre ce qu’il sait faire de mieux, c’est à dire nous balancer un Death Metal où les influences Black Metal Old School se mêlent aux sonorités typiquement suédoise (Necrophobic, …). Mais quand même, le groupe arrive tout de même à nous balancer des titres comme « The bolt thrower » qui font bien headbanguer avec un refrain facile à se souvenir, un solo bien sympa ou bien encore « Where churches once Burned » finalement très Black Metal, très épique.

Il y a bien quelques longueurs qui peuvent lasser l’auditeur mais dans l’ensemble c’est du bon Unleashed et pour certains groupes c’est exactement ce qu’on attend, on ne souhaite pas qu’ils changent trop.

Disponible en magasin

ou

Acheter le CD

Please follow and like us:
error