Calendar

Posted on juin 03, 2016, 10:12
0 secs [post-views]

Nov
24
ven
AQME (Metal) + HEADCHARGER (Metal) + guest @ L'Atelier des Môles
Nov 24 @ 20 h 30 min – 23 h 45 min
AQME (Metal) + HEADCHARGER (Metal) + guest @ L'Atelier des Môles | Montbéliard | Bourgogne Franche-Comté | France

AQME (Metal) + HEADCHARGER (Metal) + guest à l’Atelier des Môles de Montbéliard le vendredi 24 novembre 2017 à 20h30, prix d’entrée 16€ en location, 19€ au guichet.
AQME :
Rares sont les groupes à avoir survécu au départ de leur chanteur. Pour AqME, il n’a jamais été question de baisser les armes, mais au contraire de se tenir debout, quoi qu’il arrive, le torse bombé face à l’adversité. Au-delà de la symbolique religieuse, c’est aussi dans cet inconscient conquérant qu’il faut comprendre le titre de ce septième album studio, “Dévisager Dieu”. Pas de foire à la foi, ni de bonheur arrosé à l’eau bénite, mais une entité effrontée qui, même au coeur de la tempête, regarde son destin droit dans les yeux pour en saisir les rênes. Cette confiance, AqME l’a retrouvée sur la route ces deux dernières années, terrassant son public avec ce qui restera comme certains des concerts les plus énergiques de son Histoire.
Porté par cette intensité live et le soutien indéfectible de son label historique AT(h)OME, c’est un quatuor décomplexé et maitre de lui-même qui est entré en studio. Au diable la technicité et la course effrénée aux décibels, AqME n’a plus rien à prouver, si ce n’est qu’il est encore capable d’écrire de bonnes chansons. En ce sens, “Dévisager Dieu” est une véritable orgie de classiques, à commencer par le single “Avant le jour” et “Au-delà de l’ombre”, deux titres qui hérisseront sans nul doute les poils de ceux qui ont découvert la formation avec “Sombres Efforts” et “Polaroïds et Pornographie”. Sans jamais renier l’orage métallique de ses dernières productions, AqME renoue ici avec les mélodies entêtantes de ses débuts. Un retour aux refrains efficaces qui, à la surprise générale, passe avant tout par le sacre de Vincent, qui vient enrichir cette nouvelle collection de chansons d’une très large palette vocale. Les émotions se succèdent et son chant, qu’il soit clair ou éraillé, est animé d’une sensibilité à fleur de peau. Tour à tour mélancolique, enragé ou profondément désespéré, Vincent endosse à merveille son nouveau rôle de leader, tout en s’attachant à perpétuer l’héritage AqME.
S’il a été mixé et masterisé par le fidèle Magnus Lindberg, ce nouveau bébé cache également une surprise de taille : il a été intégralement réalisé en interne, sous la houlette d’Étienne, membre fondateur et garant de l’ADN AqME. En autarcie et durant trois semaines, le batteur, songwriter et désormais réalisateur s’est attaché à guider la troupe et mettre au point un son qu’il qualifie de “100% AqME”. Un challenge de taille pour replacer toute la sensibilité de chacun au centre de l’échiquier, prouvant qu’ici c’est bien le collectif qui compte. Une batterie surpuissante, une basse qui groove, des guitares massives et tranchantes et, au-dessus de cette symphonie macabre, un chant qu’on a l’impression de connaître par coeur. C’est d’ailleurs là que réside toute la force de “Dévisager Dieu”, septième album frondeur qui démontre que si l’identité AqME est intacte et inaltérable, c’est aussi parce qu’elle est à même de survivre à tout. Thomas Mafrouche
HEADCHARGER :
Headcharger fait coup double ! Avec Hexagram, leur 6e album, Headcharger propose à nouveau un Heavy Rock mordant qui ose s’aventurer en terrain nouveau. Les musiciens ont accordé une grande attention au son, aux compositions et au visuel de la pochette apportant une modernité à Hexagram.
Les textes des 11 titres racontent des histoires complexes sur la double personnalité, la séparation, la manipulation, le conflit, la présence d’un être disparu, etc. Le groupe pousse ce concept « Dr Jekyll & Mr Hyde » jusque dans la forme. Les morceaux, aux riffs et refrains ultra-accrocheurs comme Dirty Like Your Memories, Load the Dice et The One You Whant to Be, sont toujours rehaussés de guitares légères presque aériennes ! A l’image des deux boeufs musqués de la pochette, capables de passer d’un calme olympien à une violence non feinte pour défendre leur territoire.
10
Coming Back To Life, le premier extrait d’Hexagram est l’exemple type de la manière dont les Caennais travaillent aujourd’hui : mélodie et puissance. La qualité de ses musiciens permet au groupe de prendre ce risque maîtrisé en jouant cette dualité. Un travail d’orfèvre qui marque au fer rouge des titres tel que The Metamorphosis. L’hexagramme, en référence au symbole du Yin et du Yang utilisé en Asie participe à l’effet miroir proposé par Headcharger.
Le groupe a enregistré cet album au Swan Sound Studio cet automne sous la houlette de Guillaume Doussaud et de Florian Giffard. Mixé et masterisé par le sorcier Damien Bolo (C2C, Electro Deluxe, Shake shake go…), il sera disponible chez Verycords/Warner, le 24 mars 2017. Sur scène, Headcharger porte haut les couleurs du Heavy Rock dans les plus grands festivals européens, du Hellfest, au Bloodstock UK en passant par le Sonisphere (Angleterre, France et Espagne)… Aujourd’hui dans le catalogue de Rage Tour, Headcharger va débouler sur les routes de France et d’Europe pour promouvoir Hexagram, à la conquête de nouveaux fans.
Billetterie : https://www.weezevent.com/aqme-metal-headcharger-metal-guest-a-latelier-des-moles-de-montbeliard


https://www.aqme.com/
https://www.headcharger.com/

Nov
25
sam
Temnein + Defraktor @ Les passagers du Zinc
Nov 25 @ 20 h 30 min – 23 h 45 min

L’association Heartsick et Les Passagers du Zinc présentent :

Temnein + Defraktor

Entrée : 5€
Portes : 20h30

TEMNEIN (Melodic Death Metal, Nancy)

Formé en 2009, le groupe compte à son actif une démo sortie en 2010, un premier album « 404 B.C. » sorti début 2014 sur le label Danois Mighty Music et environ 50 concerts en Europe et au Japon (avec notamment Eluveitie, Primordial, Beyond Creation, Mors Principium Est, Leprous, Benighted…). Après un changement de vocaliste mi-2016, leur deuxième album intitulé « White Stained Inferno » sortira mondialement le 20 octobre sur le label Allemand Massacre Records.
Produit au Conkrete Studio (Loudblast, ETHS, The Great Old Ones), le disque est plus sombre et plus atmosphérique que leur précédent opus.

www.facebook.com/temnein
https://www.youtube.com/watch?v=yrxx-9mD0_A

DEFRAKTOR (Thrash Metal, Belfor/Mulhouse)

En mai 2011, Jerome (guitare) et Silvere (basse) commencent à travailler sur leurs propres morceaux Thrash. Rejoints par Thomas au poste de chanteur fin 2011, puis par Benjamin à la batterie en septembre 2012, ils forment Defraktor, un groupe basé entre Belfort (90) et Mulhouse (68), dans le but de délivrer un Thrash-Metal puissant et agressif lors de prestations scéniques où la bonne humeur n’est jamais laissée de côté

Déc
2
sam
« FORTY FUCKING YEARS 1977-2017 » : LES OLIVENSTEINS (Punk) + THE REZILLOS (Punk Rock – UK @ L'Atelier des Môles
Déc 2 @ 20 h 30 min – 23 h 45 min
« FORTY FUCKING YEARS 1977-2017 » : LES OLIVENSTEINS (Punk) + THE REZILLOS (Punk Rock - UK @ L'Atelier des Môles | Montbéliard | Bourgogne Franche-Comté | France

« FORTY FUCKING YEARS 1977-2017 » : LES OLIVENSTEINS (Punk) + THE REZILLOS (Punk Rock – UK) à l’Atelier des Môles de Montbéliard le samedi 2 décembre 2017 à 20h30, prix d’entrée 18€ en location, 21€ au guichet.
En ouverture une conférence de Monsieur Eric Tandy, parolier des Olivensteins, aujourd’hui journaliste et conférencier, avait le meilleur des jobs au moment de la déferlante punk puisqu’il était vendeur dans une boutique de disques à Rouen, Mélodies Massacre … Entre DJ pédago, témoin encore vivant de l’époque et nostalgique qui s’en amuse, il fera écouter les 45T qui l’ont alors le plus marqué. Racontera leur histoire, dialoguera avec les auditeurs. Une façon live (avec vinyles qui craquent !) de revenir sur une époque où le single « Do it Yourself », enregistré à la va vite avec peu de moyens, était au centre de la révolution musicale. La conférence sera suivie d’un concert des Olivensteins, groupe de punk rock français, originaire de Rouen. Il a été formé en 1978 par le chanteur Gilles Tandy. Malgré une carrière éphémère, ils marquent l’histoire grâce à un 45 tours aux textes nihilistes, désormais très recherché des collectionneurs. Leur plus grand succès est le titre « Je suis fier de ne rien faire ».
Et pour que la célébration de 1977 soit complète, nous avons invité les écossais The Rezillos. Ils sont aussi connu sous le nom The Revillos. C’est un groupe de punk rock et new wave britannique, originaire d’Édimbourg en Écosse formé en 1976 par Jo Callis, Fay Fife et Eugene Reynolds.
Billetterie : https://www.weezevent.com/-1056


http://www.rezillos.rocks/
https://www.facebook.com/LesOlivensteins/
Les

Déc
8
ven
POTLACH, PIG FARM, JÄGER BLASTER @ Les passagers du Zinc
Déc 8 @ 20 h 30 min – 23 h 45 min
Jan
20
sam
Tagada Jones + Ultra Vomit
Jan 20 @ 20 h 30 min – 23 h 45 min
LIVE! présente en accord avec RAGE TOUR

TAGADA JONES
Déjà plus de 20 ans que Tagada Jones parcoure les scènes nationales et internationales avec son Punk-Hardcore et une fougue scénique sans commune mesure. 20 ans d’engagement politique au service de l’indépendance et de la conscience sociale ont fait du principal artisan du « Bal des Enragés » l’un des seuls combos français à autant s’exporter en chantant dans sa langue natale. Gonflé à bloc et armé d’un nouvel opus « La Peste et le Choléra » aussi revendicateur et incisif que ses prédécesseurs, Tagada Jones reprend d’assaut les scènes d’ici et d’ailleurs avec un passage à La Laiterie qui s’annonce dévastateur.

ULTRA VOMIT
Maniant à la perfection un talent assumé pour la parodie-humoristico-métallique depuis sa fondation en l’an de grâce 1999, Ultra Vomit était attendu depuis bien longtemps par une horde de fans en manque de nouveautés. Alors même que les Mayas avaient prophétisé le sortie mondiale française d’un nouvel album en même temps que la fin du monde, et après plusieurs changements de bassistes (pour éviter de devenir nul) c’est au printemps 2017 que l’objet aussi attendu que révolutionnaire daigne enfin pointer le bout de son nez. Oubliez les concerts de Béberd et son PMU World Tour 92′ et venez vous abreuver d’une bonne dose de gros riffs et de marranture qui vous fera pleurer de bonheur à s’en crever les tympans.