Tagada Jones et The Rebel Assholes à Echo System

Aujourd’hui c’est report à 4 mains ! On aurait même pu faire 6 mains car Stéphanie était là aussi et oh surprise, oser le 8 mains car surprise Malo est là aussi. Bref beaucoup de membres de l’équipe se sont retrouvés à l’Echo System pour un concert complet !

Jérôme

La soirée commence tôt car je dois installer le stand puis rencontrer le groupe pour une interview vidéo ! C’est donc avec une certaine joie que je peux poser mes questions à nico qui y réponds de façon spontanée, il n’est pas avare en paroles !! Dommage, notre temps est déjà dépassé et il faut laisser les musiciens se préparer ! De quoi on a parlé ? Vous le verrez dans la vidéo … mais pour vous donner envie, on a parlé musique, avenir, et même d’un jeune groupe, Ultra Vomit …

La suite, j’ai pu écouter la musique depuis le stand car Echo system est pour ça très bien faite, salle insonorisée oui mais avec un retour via enceinte dans le bar ! Et de temps en temps j’allais jeter un œil, histoire de prendre le pouls de cette soirée et bon comme tout le monde je suis aller gueuler « Mort Aux Cons ». Je laisse le coté concert à Damien !

Damien

La Dissident army était de sortie, elle avait RDV à Scey s/Saône, chez Echo System pour crier.

Et oui, la Dissident army chante pas, elle crie avec Tagada Jones.

On n’entre pas en fusion sans s’échauffer, le job était pour The Rebel Assholes, des locaux pour faire monter la pression. Et ils ont fait le job. Avec une salle quasi vide au début de leur set, les franc-comtois ont conquis le public qui se tassera petit à petit,et finir devant une fosse copieusement garnie! Un son aux sonorités Green day efficace, une facilité avec le public, une bonne entrée en matière pour cette soirée.

Me voila fin prêt pour le début du set Tagada Jones.. et pas de surprise. Ca envoi dès le départ, pas de préliminaire! La salle est comble, normal pour un concert sold out. Encore une date complète pour cette tournée qui semble interminable.

Les Tagada envoient le set devant un public tout acquis à leur cause. Le groupe est volontaire et hyperactif, les morceaux, les rifs..les pogos s’enchainent. Il fait maintenant très chaud chez nos amis d’Echo System, Niko tombe le t-shirt.

Ils sont généreux, comme à chaque fois, pour un public fidèle qu’ils retrouvent jours après jours sur les routes de France et de Navarre. Le « Mort aux cons » repris comme un hymne par un public survolté, annonce la fin du concert, conclu par un hommage aux Parabellum.

Encore une superbe soirée à Scey s/Saône chez Echo system, un grand merci à toute l’équipe.

« 1 de 2 »
Please follow and like us:

The Dizzy Brains et The Inspector Cluzo chez Narcisse

Nous voila de retour chez nos voisins vosgiens de Chez Narcisse pour une soirée qui s’annonçait riche en émotions et en rock n’ roll.

Les 4 malgaches de The Dizzy Brains et leur rock garage ouvrent le bal.

Ils ont séduit et conquis le public de Chez Narcisse venu découvrir leur son aux influences très rock teintées des Stooges ou des Strokes.

Excellence des 3 musicos, un chanteur désarticulé, cambré qui rappelle l’iguane, balançant des textes au vitriol sur la corruption à Madagascar, sur une jeunesse perdue sans rêves, ni futur.

Du gros, du gras..du bon, du très bon rock n’ roll.

…Pose sandwich poulet/mayo (bières)

Nous voilà frais et dispo pour The Inspector Cluzo.!

Le duo de Mont-de-Marsan excelle dans le Funk’ n roll..mais ils pourraient tout faire. Ils sont libres et indépendants comme ils aiment à le proclamer sur scène.

« We The People of The Soil » leur dernier album est un hommage aux fermiers du monde entier.

Entre les 2 compères gascons, l’alchimie est parfaite, encore une belle leçon de live, du début à la fin.

Switchant d’un funk Curtis Mayfieldien au plus endiablé de rock n’ roll teinté de blues.. LE blues, celui de Nashville-Tennessee où le duo a choisi d’enregistrer son dernier album.

Les titres s’enchainent, la soirée défile..pogo, slam et public sur scène. La salle est chauffée à blanc, l’ambiance festive comme à chaque fois dans la salle de l’institution Chez Narcisse.

Les derniers morceaux signent l’arrêt de mort de la batterie, démantibulée pour n’être réduite qu’à la grosse caisse..

Une grosse prestation de live, sans filet ni artifices.

Adishatz

Please follow and like us: